Contribuer à l'Eclipse Foundation : DONE

plutôt que d'attendre en pestant sur sa chaise ...

Comme tout bon développeur Java, je suis un gros consommateur des solutions fournies par l’Eclipse Foundation. Je ne vais en citer que quelques-unes : Eclipse IDE, EclipseLink, Eclipse GlassFish, Jetty, Eclipse EGit, Eclipse Maven Integration, etc.

Il était donc temps, au lieu d’attendre en ronchonnant qu’un patch ne soit développé, de contribuer en fournissant un correctif à un projet.

Contexte

Je vais faire court : Payara 5, dérivé supporté de GlassFish 5 est sorti officiellement le 22/03/2018. Son numéro de version 5.181 contenu dans le fichier MANIFEST du module glassfish-api.jar n’est pas compatible avec le plugin “GlassFish Tools” d’Eclipse. Ce dernier se fonde sur une expression régulière qui refuse que le second numéro comporte plus d’un chiffre.

Exemples :

  • 4.1.1 : OK
  • 4.0 : OK
  • 5.9 : OK
  • 5.181 (Payara): NOK !

Payara

Il existe un Workaround que l’on trouve sur StackOverflow qui consiste à modifier le MANIFEST de Payara, mais c’est moche (donc je ne donne pas le lien).

En me baladant au hasard pendant mon weekend sur le projet Eclipse GlassFish Tools, je détecte qu’il ne faut que modifier l’expression régulière de la classe “GlassFishInstall” du projet.

Confiant, je me lance donc dans la correction, son test et sa publication, ayant déjà participé, en tant que committer, à un projet OpenSource COFAX, sur SourceForge en 2008. De plus j’ai déjà pas mal pratiqué GitHub pour des projets perso, mais aussi sur des projets forkés via PULL REQUEST. Cependant ces deux expériences ne me serviront pas à grand-chose dans ce cas.

À bien y réfléchir, peut-être que si, un peu quand même.

Eclipse Bugzilla

En réalité, je passe un peu de temps sur le Bugzilla de la fondation Eclipse. Je cherche éventuellement le bug dans le système pour y ajouter un commentaire, mais d’emblée je ne le trouve pas.

Note : je ne sais pas trop comment j’ai fait pour ne rien trouver, car après coup, on y trouve tout de suite une issue en tapant “GlassFish Tools” dans le moteur de recherche.

Je me décide alors à créer une issue, mais lors de la saisie, il me propose un duplicate qui correspond. En fait je ne l’avais pas trouvé car cette issue n’avait pas été encore validée et OPEN.

J’y rajoute donc un commentaire et je conserve précieusement le code du Bug 532854 pour l’ajouter à mon commit quand ce sera le moment.

Au passage, Bugzilla n’est pas configuré entièrement sur UTF-8, la “cédille” de mon prénom est en carafe ! Ce n’est pas bien M. Eclipse Foundation !

Git : clonage du projet

En allant sur le site dédié, je trouve donc le site d’hébergement des sources du projet qui fonctionne avec Git:

http://git.eclipse.org/gitroot/gerrit/glassfish-tools/glassfish-tools.git

Cette URL me permet de récupérer le source

Malheureusement, je le découvrirai plus tard, elle ne conviendra pas pour publier mon correctif.

Je fais mon git clone [url] et j’obtiens les sources, ce qui me permet de localiser rapidement la classe incriminée. Son import dans Eclipse se passe sans aucun problème donc je ne vais rien détailler à ce sujet.

Correctif

Voici la partie la plus simple, je m’attaque à la classe GlassFishInstall et son pattern de détection de version :

private static final Pattern VERSION_PATTERN = Pattern.compile( "([0-9]\\.[0-9](\\.[0-9])?(\\.[0-9])?)(\\..*)?" );

La correction est triviale, je rajoute {1,3} après le premier point détecté dans la regexp.

private static final Pattern VERSION_PATTERN = Pattern.compile( "([0-9]\\.[0-9]{1,3}(\\.[0-9])?(\\.[0-9])?)(\\..*)?" );

Je teste mon expression régulière sur différentes valeurs avec des outils en ligne, puis je teste en lançant de la feature dont fait partie le plugin sous forme de “Eclipse Application”.

J’ai plusieurs versions de GlassFish d’installées sur mon poste et de Payara, donc je teste toutes les instances. Tout fonctionne du premier coup, comme d’habitude :-) :-) Aïe mes chevilles …

À ce moment précis, je m’autocongratule derrière mon clavier, puis devant la glace de la salle de bain : “La machine Tuck Pendleton, zéro défaut !”. Un cadeau à gagner pour celui qui me dit de quel film est issue cette phrase dans les commentaires, avec le minutage !

Enfin, je me décide à le publier sur son repository Eclipse.

L’autocongratulation ne va pas durer longtemps.

Confiant, mais en même temps je me doutais que cela n’allait pas être possible, je tente un “PUSH” et là, patatra… Je n’ai pas le droit de faire l’opération : logique.

La suite détaille ma quête pour publier mon correctif.

Gerrit

Je commence donc à chercher des articles ou des références liées à la contribution pour l’Eclipse Foundation.

Je trouve peu de choses finalement et je me rends compte que le repo git est géré par Gerrit.

Pour contribuer, il va me falloir :

  • un compte Eclipse (ok ça j’en ai déjà un) et activer l’ECA : Eclipse Contributor Agreement
  • s’enregistrer sur Gerrit avec le compte Eclipse
  • générer un compte et un password sur Gerrit : c’est ce compte qui servira pour git.

Une fois toutes ces opérations faites, le PUSH ne fonctionne toujours pas. Logique encore, pourquoi aurais-je le droit sur le “master” sans être un committer officiel ?

Ce qui m’aide, comme souvent, c’est cet article du site de Lars Vogel.

Je découvre, avec le moteur de recherche de Gerrit un autre projet et une autre URL pour GlassFish Tools, qui me mettent la puce à l’oreille:

  • PROJET : glassfish-tools/glassfish-tools
  • URL : https://[username]@git.eclipse.org/r/a/glassfish-tools/glassfish-tools

Un peu perdu dans la configuration du PUSH STREAM par rapport à mon repo git, je décide alors de faire un clone de ce nouveau repo, dédié au DEV de contributeurs enregistrés et authentifiés sur le site Eclipse (ECA).

Je réapplique mon correctif dans ce nouveau repo, qui est identique à l’autre. J’ai choisi cette “tactique” car j’avais vraiment fait très peu de modification sur le code source. Sinon j’aurais cherché un peu plus comment reparamétrer l’upstream, mais je ne voulais plus me complexifier la démarche.

Je commit en faisant bien attention au format du message :

Bug 532854 - Payara 5 directory is not accepted

Changing the pattern of the matcher. 

Change-Id: I0000000000000000000000000000000000000000
Signed-off-by: François-Xavier Robin <[email protected]>

l’Id sera changé automatiquement par Bugzilla.

Voici le tracker : https://git.eclipse.org/r/#/c/120562

PUSH PUSH PUSH

Et quand je PUSH, miracle, cela fonctionne. Je consulte Gerrit : mon correctif est bien présent.

Je me félicite, tel le politicien moyen.

Bon pas trop, parce que j’ai un peu cherché quand même.

Plugin Eclipse EGerrit

Et, à la fin, c’est Starsky & Hutch qui gagnent ?

Non, je tombe, en fin de parcours, sur ce plugin Eclipse : EGerrit.

Je lui fournis mes credentials et j’obtiens, dans une view eclipse : EGerrit dashboard, l’ensemble des informations liées au Gerrit de la foundation Eclipse :

EGerrit

Pour m’y connecter, j’ai fourni :

  • l’URL du Gerrit de l’Eclipse Foundation : https://git.eclipse.org/r
  • le login/password Eclipse Foundation (attention, pas celui pour interagir via Git sur un repo Gerrit)

Je vois qu’il y a une issue concernant l’association avec le JDK 9, ce sera donc mon prochain fix, maintenant que tout est configuré.

Mais les bandits sont toujours en cavale et en voiture c’est poursuite infernale

Conclusions

Je bascule en mode économie d’énergie pour lister les points-clés de cette aventure :

  • correction rapide : c’était même pas du Java mais une pauvre regexp.
  • publication longue : un temps un peu trop long à trouver la démarche.
  • satisfaction du devoir accompli : le bonheur, ça n’a pas de prix.
  • encore un truc qui ne devait prendre que 15 minutes …

Certains projets Eclipse sont sur GitHub. C’est le cas de “GlassFish AppServer” ou encore de “Payara”. Dans ce cas les manipulations sont différentes et sont “classiques” avec des PULL REQUESTS.

Builds

Pour ceux qui n’auraient pas la patience de l’intégration de ce BugFix dans le build officiel, voici le build de la deployable feature :

Attention, ce build n’est livré que temporairement et ne se substitue pas aux futurs builds.

Pour l’installer : cliquer sur Help > Install new software.

Etape 01

Cliquer sur Add puis Archive : séléctionner le fichier ZIP téléchargé précédemment.

Etape 01

Etape 02

Etape 02

Attention à bien décocher : “Group items by category” et “Hide items that are already installed”

Cliquer sur Next et laisser faire l’installation.

Liens utiles

Commentaires

Mes autres articles
Repenser son style de codage
Le singleton est mort, vive le singleton !
Découverte de Deltaspike Data Module
Préconditions des méthodes d'une API
Serveur minimal HTTP avec JShell en Java_10
Apache Archiva sur Raspberry PI
Connaissez-vous bien l'instanciation ?
Xenon Reborn, développer en s'amusant et réciproquement
Où définir au mieux une NamedQuery JPA ?
Lombok, Oui ! Mais...