Découverte de Deltaspike Data Module

avec CDI 2.0, Weld 3, JUnit 5, JPA 2.2, EclipseLink 2.7, H2 et Lombok
Publié le 21/06/2018

Cet article va vous permettre de découvrir Deltaspike Data Module, une alternative à Spring Data dans le monde CDI et dans notre cas en CDI 2.0.

Cette accroche est parlante pour ceux qui connaissent Spring Data mais peut-être pas pour les autres : Deltaspike Data va permettre d’avoir très simplement une fonctionnalité de CRUD (Create, Read, Update, Delete) sur des entités JPA et bien plus encore en vous faisant économiser énormément de temps de développement et de bugs potentiels !

TL;DR

Too Long, Did not read

Too long; did not read

Pour les plus pressés, tout est sur mon repository GitHub dédié à cloner :

https://github.com/fxrobin/cdi-deltaspike-demo

Et voici le fichier pom.xml :

https://github.com/fxrobin/cdi-deltaspike-demo/blob/master/pom.xml

CDI et Deltaspike en bref

CDI est une spécification pour l’injection de dépendances, paradigme de programmation rendu célèbre par Spring IoC.

Cet article n’a pas vocation à comparer les deux solutions. Je vous invite à vous rendre sur ce site pour cela : http://blog.sedona.fr/2015/07/spring-vs-cdi/

En premier lieu CDI n’est pas une implémentation. C’est une spécification historiquement créée pour Java EE 6 et qui est maintenant autonome. Le spec lead est Antoine Sabot-Durand (cocorico). Il existe plusieurs implémentations actuellement sur le marché :

  • JBoss Weld (implémentation de référence)
  • OpenWebBeans (Apache)

CDI offre tout ce qu’il faut pour mettre en place du découplage, essentiellement au moyen d’annotations. En outre CDI est extensible. Si j’osais un parallèle, Deltaspike est à CDI ce que PrimeFaces et Omnifaces sont à JSF : des bibliothèques dont on ne peut plus se passer une fois qu’on y a goûté.

Ainsi Deltaspike arrive en complément de CDI et offre de nouvelles fonctionnalités au moyen de divers modules pour des spécifications existantes :

  • Core : API de base et classes utilitaires
  • Bean Validation : intégration de CDI et Bean Validation
  • Container Control : permet de démarrer et arrêter un contexte CDI
  • Data : pour accélérer le développement JPA
  • JPA : apport d’un contexte et d’un scope transactionnel
  • JSF : intégration fine de JSF et CDI (multi-fenêtrage, scopes étendus, gestion des messages)
  • Partial-Bean : pour implémenter de manière générique rapidement des interfaces et des classes abstraites
  • Scheduler : pour exécuter des tâches de manière récurrente (intégration avec Quartz 2 par défaut)
  • Security : intercepteur de méthodes pour vérifications de la sécurité (credentials)
  • Servlet : intégration poussée en CDI et Servlets notamment dans la propagation d’Events (asynchrone)
  • Test-Control : pour réaliser aisément des tests unitaires en environnement CDI.

Le but de cet article est de se focaliser sur Deltaspike Data Module et de sa mise en œuvre simple avec CDI 2.0 au sein de tests unitaires JUnit 5.

Deltaspike Data Module @Repository

Grâce à Deltaspike Data Module, on pourra coder très rapidement un service CRUD sur une entité JPA.

@Repository
public interface VideoRepository extends EntityRepository<VideoGame, Long>
{
   // rien à coder ici
}

Ensuite, au moyen d’une injection CDI, on obtiendra une instance d’un service généré (via ASM) qui offre un grand nombre de méthodes. On pourra l’invoquer de la sorte dans un test unitaire :

@Inject
private VideoGameRepository repo;

@Test
void test()
{
	VideoGame videoGame = VideoGameFactory.newInstance();
	videoGame.setName("XENON");
	repo.save(videoGame); // on sauvegarde grâce au repo DeltaSpike.
	Assert.assertNotNull(videoGame.getVersion());
	Assert.assertTrue(videoGame.getVersion() > 0);
	log.info("Video Game : {}", videoGame);
}

Au moyen d’une simple interface qui hérite de EntityRepository <E,K> on obtient pourtant un grand nombre de fonctionnalités :

  • save
  • saveAndFlush
  • saveAndFlushAndRefresh
  • attachAndRemove
  • flush
  • getPrimaryKey
  • refresh
  • remove
  • removeAndFlush
  • findAll
  • findBy
  • findByLike
  • count
  • countLike

Je ne présente pas le détail de chacune, la JavaDoc est très bien faite à ce sujet (https://deltaspike.apache.org/javadoc/1.8.0/org/apache/deltaspike/data/api/EntityRepository.html) d’autant plus que, par conventions de nommage, tout est extensible, la preuve avec ces simples déclarations de signature de méthode :

@Repository
public interface VideoRepository extends EntityRepository<VideoGame, Long>
{
   // retourne la liste des jeux vidéo dont le nom est équivalent strictement
   List <VideoGame> findByName(String name);
   
   // retourne la liste des jeux vidéo dont le nom est équivalent (like)
   List <VideoGame> findByNameLike(String name);
}

Il n’y a rien de plus à coder, grâce au nommage de la méthode et la reprise du nom d’un attribut JPA, la requête sera générée correctement.

Mise en oeuvre en Java SE pour les tests unitaires

Autant mettre Deltaspike dans un projet Java EE (6, 7 ou 8) est vraiment simple et rapide, autant mettre tout en place pour les tests unitaires peut s’avérer un peu fastidieux car il faut dépendre des éléments suivants :

  • JUnit 5
  • CDI 2.0
  • Weld 3
  • JPA 2.2
  • EclipseLink 2.7 (ou Hibernate)
  • H2 (ou tout autre base de données embarquée)

Globalement cela paraît simple, mais il y a de quoi se prendre les pieds dans le tapis à chaque étape.

NoMock

Histoire de troller un peu, je suis assez partisant du mouvement NoMock lancé par A. Goncalves en 2012, ainsi que des réfléxions sur le sujet de Robert C. Martin.

Configuration du projet MAVEN

Configuration basique du projet

On commence par la partie classique du pom.xml : la configuration Java 8, UTF-8 et diverses versions.

<properties>
    <project.build.sourceEncoding>UTF-8</project.build.sourceEncoding>
    <maven.compiler.target>1.8</maven.compiler.target>
    <maven.compiler.source>1.8</maven.compiler.source>
    <deltaspike.version>1.8.2</deltaspike.version>
    <weld.version>3.0.4.Final</weld.version>
</properties>

Configuration globale Deltaspike

Dans la partie <DependencyManagement> il faut ajouter ceci :

<dependencyManagement>
    <dependencies>
        <dependency>
            <groupId>org.apache.deltaspike.distribution</groupId>
            <artifactId>distributions-bom</artifactId>
            <version>${deltaspike.version}</version>
            <type>pom</type>
            <scope>import</scope>
        </dependency>
    </dependencies>
</dependencyManagement>

Dépendances vers les spécifications

Il s’agit de dépendre de CDI 2.0, Java Transaction API 1.3 et JPA 2.2 :

<dependency>
    <groupId>javax.enterprise</groupId>
    <artifactId>cdi-api</artifactId>
    <version>2.0</version>
    <scope>provided</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>javax.transaction</groupId>
    <artifactId>javax.transaction-api</artifactId>
    <version>1.3</version>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>javax.persistence</groupId>
    <artifactId>javax.persistence-api</artifactId>
    <version>2.2</version>
</dependency>

Dépendances vers Deltaspike et Weld 3

<dependency>
    <groupId>org.apache.deltaspike.core</groupId>
    <artifactId>deltaspike-core-api</artifactId>
    <scope>compile</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.apache.deltaspike.core</groupId>
    <artifactId>deltaspike-core-impl</artifactId>
    <scope>runtime</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.apache.deltaspike.cdictrl</groupId>
    <artifactId>deltaspike-cdictrl-api</artifactId>
    <scope>compile</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.jboss.weld.se</groupId>
    <artifactId>weld-se-shaded</artifactId>
    <version>${weld.version}</version>
    <scope>runtime</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.apache.deltaspike.cdictrl</groupId>
    <artifactId>deltaspike-cdictrl-weld</artifactId>
    <scope>runtime</scope>
</dependency>

Dépendances vers Deltaspike Data Module

Le voilà le module qui nous intéresse et qui contient tous les services que l’on souhaite utiliser :

<dependency>
    <groupId>org.apache.deltaspike.modules</groupId>
    <artifactId>deltaspike-data-module-api</artifactId>
    <version>${deltaspike.version}</version>
    <scope>compile</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.apache.deltaspike.modules</groupId>
    <artifactId>deltaspike-data-module-impl</artifactId>
    <version>${deltaspike.version}</version>
    <scope>runtime</scope>
</dependency>

EclipseLink sera le moteur de persistance JPA 2.2.

La base de données sera embarquée et conservera les informations exclusivement en mémoire pour les tests unitaires au moyen de H2.

<dependency>
    <groupId>org.eclipse.persistence</groupId>
    <artifactId>org.eclipse.persistence.jpa</artifactId>
    <version>2.7.1</version>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>com.h2database</groupId>
    <artifactId>h2</artifactId>
    <version>1.4.197</version>
    <scope>runtime</scope>
</dependency>

Dépendances vers JUnit 5

Un bel ensemble de dépendances pour la configuration de JUnit 5 :

<dependency>
    <groupId>org.junit.jupiter</groupId>
    <artifactId>junit-jupiter-api</artifactId>
    <version>5.1.0</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.junit.jupiter</groupId>
    <artifactId>junit-jupiter-engine</artifactId>
    <version>5.1.0</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.junit.vintage</groupId>
    <artifactId>junit-vintage-engine</artifactId>
    <version>5.1.0</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.junit.platform</groupId>
    <artifactId>junit-platform-launcher</artifactId>
    <version>1.1.0</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.junit.platform</groupId>
    <artifactId>junit-platform-runner</artifactId>
    <version>1.1.0</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

Intégration JUnit 5 et Weld 3

Pour intégrer ensemble les tests unitaires JUnit 5 et Weld 3, il faut cette dépendance :

<dependency>
    <groupId>org.jboss.weld</groupId>
    <artifactId>weld-junit5</artifactId>
    <version>1.2.2.Final</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

Configuration de maven-surefire-plugin et JUnit 5

<build>
    <plugins>
        <plugin>
            <artifactId>maven-surefire-plugin</artifactId>
            <version>2.19.1</version>
            <dependencies>
                <dependency>
                    <groupId>org.junit.platform</groupId>
                    <artifactId>junit-platform-surefire-provider</artifactId>
                    <version>1.0.3</version>
                </dependency>
                <dependency>
                    <groupId>org.junit.jupiter</groupId>
                    <artifactId>junit-jupiter-engine</artifactId>
                    <version>5.0.3</version>
                </dependency>
            </dependencies>
        </plugin>
    </plugins>
</build>

Dépendances complémentaires : Lombok et SLF4J

Histoire d’éviter du boilter-plate, je vais utiliser Lombok et SLF4J pour les logs :

<dependency>
    <groupId>org.projectlombok</groupId>
    <artifactId>lombok</artifactId>
    <version>1.16.20</version>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.slf4j</groupId>
    <artifactId>slf4j-api</artifactId>
    <version>1.7.25</version>
</dependency>

<dependency>
    <groupId>org.slf4j</groupId>
    <artifactId>slf4j-simple</artifactId>
    <version>1.7.25</version>
    <scope>test</scope>
</dependency>

Le projet de démonstration

Constitution du projet

Voici l’ensemble des fichiers qui constituent le projet de démonstration :

main/java/fr/fxjavadevblog
          +-- VideoGame.java (JPA Entity)
          +-- VideoGameFactory.java
          +-- VideoGameRepository.java (interface)
          +-- InjectedUUID.java (annotation def.)
          +-- Producers.java (produces EntityManager and UUID has string)
    /resources/META-INF
          +-- beans.xml
          +-- persistence.xml

test/java/fr/fxjavadevblog
          +-- VideoGameReposityTest.java (JUnit 5)
    /resources/META-INF
          +-- beans.xml
          +-- persistence.

Entité JPA

Il va donc nous falloir une entité JPA VideoGame.

Ah bah oui quand même ! C’est pour elle qu’on fait tout ça ! L’ingrâte ! Elle ne se rend pas compte de tous les efforts que l’on fait pour elle !

// lombok annotations
@NoArgsConstructor(access = AccessLevel.PROTECTED) // to avoid direct instanciation bypassing the factory.
@EqualsAndHashCode(of = "id")
@ToString(of = {"id","name"})

// CDI Annotation
@Dependent

// JPA Annotation
@Entity
public class VideoGame implements Serializable {

    @Id
    @Inject @InjectedUUID // ask CDI to inject an brand new UUID
    @Getter
    private String id;

    @Getter @Setter
    private String name;

    // this field will work as a flag to know if the entity has already been persisted
    @Version
    @Getter
    private Long version;
}

On peut y voir l’usage de Lombok de manière assez classique. Les clés primaires seront générées côté applicatif, par un producer de UUID, injecté par CDI au moyen du Qualifier @InjectedUUID et de l’annotation @Inject.

C’est la méthode que je préfère pour garantir un equals/hashCode stable, comme les API Java Collections l’attendent et éviter les surprises sur les HashSet par exemple.

La factory de VideoGame

Pour obtenir un objet valide il faudra obligatoirement passer une factory. Celle-ci s’appuiera sur CDI pour en obtenir une instance ainsi que l’injection de ses dépendances :

public class VideoGameFactory
{
    /**
     * creates and brand new VideoGame instance with its own UUID as PK.
     *
     * @return instance of a VideoGame
     */
    public static VideoGame newInstance()
    {
        // ask CDI for the instance, injecting required dependencies.
        return CDI.current().select(VideoGame.class).get();
    }
}

Producer d’EntityManager et UUID (version HexaString)

DeltaSpike Data Module réclame un Producer CDI d’ EntityManager. Cela est codé dans la classe Producers ainsi que la production de UUID sous forme de chaîne hexa-décimale :

@ApplicationScoped
public class Producers
{
    public static final String UNIT_NAME = "cdi-deltaspike-demo";

    /**
     * produces the instance of entity manager for the application and for DeltaSpike.
     */
    @Produces
    @SuppressWarnings("unused")
    private static EntityManager em = Persistence.createEntityManagerFactory(UNIT_NAME).createEntityManager();

    /**
     * produces randomly generated UUID for primary keys.
     *
     * @return UUID as a HEXA-STRING
     *
     */
    @Produces
    @InjectedUUID
    @SuppressWarnings("unused")
    public String produceUUIDAsString()
    {
        return UUID.randomUUID().toString();
    }
}

Voici le Qualifier CDI :

@Qualifier
@Retention(RUNTIME)
@Target({METHOD, FIELD, PARAMETER, TYPE})
public @interface InjectedUUID
{
}

Deltaspike @Repository (enfin !)

C’est finalement la chose à plus simple à faire, et pourtant la plus puissante :

@Repository
interface VideoGameRepository extends EntityRepository <VideoGame, String>
{
    // nothing to code here : automatic Repo generated by DeltaSpike
}

Configuration beans.xml et persistence.xml

Quelques fichiers de configuration à dupliquer aussi bien de la partie classique que dans la partie des tests unitaires.

Fichier beans.xml :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<beans xmlns="http://xmlns.jcp.org/xml/ns/javaee" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
       xsi:schemaLocation="http://xmlns.jcp.org/xml/ns/javaee http://xmlns.jcp.org/xml/ns/javaee/beans_2_0.xsd"
       bean-discovery-mode="annotated" version="2.0">
</beans>

Fichier persistence.xml :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<persistence version="2.2" xmlns="http://xmlns.jcp.org/xml/ns/persistence"
             xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
             xsi:schemaLocation="http://xmlns.jcp.org/xml/ns/persistence
                                 http://xmlns.jcp.org/xml/ns/persistence/persistence_2_2.xsd">
    <persistence-unit name="cdi-deltaspike-demo" transaction-type="RESOURCE_LOCAL">

        <class>fr.fxjavadevblog.VideoGame</class>

        <properties>
            <property name="javax.persistence.jdbc.url" value="jdbc:h2:mem:test"/>
            <property name="javax.persistence.jdbc.driver" value="org.h2.Driver"/>
            <property name="javax.persistence.schema-generation.database.action" value="create"/>
        </properties>

    </persistence-unit>
</persistence>

Le test unitaire JUnit 5

Et enfin le test unitaire en lui même :

@Slf4j
@EnableWeld
class VideoGameRepositoryTest
{
    @WeldSetup // This is needed to discover Producers and Deltaspike Repository functionality
    private WeldInitiator weld = WeldInitiator.performDefaultDiscovery();

    @Inject
    private VideoGameRepository repo;

    @Test
    void test()
    {
        VideoGame videoGame = VideoGameFactory.newInstance();
        videoGame.setName("XENON");
        repo.save(videoGame);
        // testing if the ID field had been generated by the JPA Provider.
        Assert.assertNotNull(videoGame.getVersion());
        Assert.assertTrue(videoGame.getVersion() > 0);
        log.info("Video Game : {}", videoGame);
    }
}

Grâce à @EnableWeld, le test unitaire s’exécute dans un contexte CDI existant. Le contexte est initialisé par WeldInitiator.performDefaultDiscovery(), car rien n’est découvert par défaut dans ce mode d’exécution de Weld.

Exécution du test unitaire

Voici ce que l’on obtient après un mvn test

juin 20, 2018 4:29:48 PM org.jboss.weld.bootstrap.WeldStartup <clinit>
INFO: WELD-000900: 3.0.4 (Final)
juin 20, 2018 4:29:48 PM org.apache.deltaspike.core.impl.config.EnvironmentPropertyConfigSourceProvider <init>
INFOS: Custom config found by DeltaSpike. Name: 'META-INF/apache-deltaspike.properties', URL: 'jar:file:/home/robin/.m2/repository/org/apache/deltaspike/modules/deltaspike-jpa-module-impl/1.8.2/deltaspike-jpa-module-impl-1.8.2.jar!/META-INF/apache-deltaspike.properties'

... [coupé car trop long] ...

INFO: WELD-ENV-002003: Weld SE container 1dd47bb7-6243-4eb4-b447-8d8aa8d3a3d8 initialized
[EL Info]: 2018-06-20 16:29:50.164--ServerSession(1374217958)--EclipseLink, version: Eclipse Persistence Services - 2.7.1.v20171221-bd47e8f
[EL Info]: connection: 2018-06-20 16:29:50.362--ServerSession(1374217958)--/file:/home/robin/IdeaProjects/cdi-deltaspike-demo/target/test-classes/_cdi-deltaspike-demo login successful
[main] INFO fr.fxjavadevblog.VideoGameRepositoryTest - Video Game : VideoGame(id=4420686e-088b-494c-b59d-34d4465823c1, name=XENON)
juin 20, 2018 4:29:50 PM org.jboss.weld.environment.se.WeldContainer shutdown

INFO: WELD-ENV-002001: Weld SE container 1dd47bb7-6243-4eb4-b447-8d8aa8d3a3d8 shut down

Process finished with exit code 0

“Il est content Rosco !” © Shérif fais moi peur

Conclusions

Deltaspike Data Module est vraiment un “must-have” si vous faites du Java EE (vraiment Java EE, pas juste du Spring) et du CDI et JPA.

Cette solution n’est pas restreinte à du Java EE et fonctionne aussi en Java SE, la preuve avec le test unitaire réalisé précédemment.

En architecture REST avec un back-end Java EE (JAX-RS + CDI + DeltaSpike), on devient vraiment rapide et efficace !

C’est à vous de jouer maintenant, qu’attendez-vous pour passer à la vitesse supérieure avec Deltaspike Data Module ?

Liens

Code source :

Documentation :

J’ai encore réussi à placer Lombok dans un article …

Vos commentaires

Mes autres articles
Le singleton est mort, vive le singleton !
Préconditions des méthodes d'une API
Serveur minimal HTTP avec JShell en Java_10
Apache Archiva sur Raspberry PI
Contribuer à l'Eclipse Foundation : DONE
Connaissez-vous bien l'instanciation ?
Développer en s'amusant et réciproquement
Où définir au mieux une NamedQuery JPA ?
Lombok, Oui ! Mais...